Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 13:52

 

portrait img

 

 

Après mon dernier livre en auto édition qui s'appelait   Naturellement - Entre Ciel & Terre, je récidive avec un livre de photos nature de 42 pages (papier mat) orienté sur les insectes, visibles principalement en forêt de Fontainebleau. Je l'ai appelé "Les petites bêtes de Fontainebleau & d'ailleurs". En bonus, j'y ai ajouté aussi des espèces rencontrées lors de mon séjour dans l'Hérault, l'été dernier. J'ai choisi un affichage  de 4 photos/page pour montrer un maximum d'espèce, de la plus commune à la plus rare. Pour les gros plans exceptionnels, j'ai adopté l'impression en pleine page et il y en a quelques unes.  Le format de l'image permet aisément de reconnaître l'insecte. Contrairement au livre précédent, j'ai omis volontairement le nom des espèces car je n'ai pas la compétence requise pour une bonne partie d'entre elles. Avec des guides spécialisés sur les papillons, et sur les insectes, il doit être possible d'identifer la plupart des espèes présentées..

 

 

 

couverture-petites-betes-fontainebleau img

Couverture du livre

 

papillons petites betes fontainebleau

Les papillons de la forêt de Fontainebleau

 

mouches petites betes fontainebleau

Les incroyables espèces de mouches de la forêt de Fontainebleau.

Je les trouve fabuleuse !!! Pas vous ?

 

Nota : La qualité d'impression est de top niveau. Je le précise car les photos montrés ici sont compressés et manquent de définition.

Repost 0
Publié par Djamal - dans Evènements
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 08:10

Dans le cadre du festival de la photo animalière de la forêt de Rambouillet, le Foyer Rural de St Hilarion organise un concours pour sélectionner les photos qui seront exposées pendant le week end du Festival, les 7 – 8 – 9 juin 2013.

 

 

Un des objectifs du festival étant de mettre en valeur le travail des photographes du massif de Rambouillet, et de la région Ile de France. Les sujets porteront sur la faune sauvage propre à cette région.

 

 

Le festival est ouvert aux photographes de la région Ile de France.

Le thème du concours restera la faune de notre région.

 

 

 

Renseignements :

Foyer Rural de St Hilarion - Photoclub

Daniel VIGEARS

23 route des hautes bruyères

78125 ST HILARION

tel : +(33) 01 34 83 53 29

contact@festiphoto-foret-rambouillet.org

 

Je vous met l'adresse du site ou vous pourrez obtenir les modalités de participation à ce concours photo.

 

Lien :  www.festiphoto-foret-rambouillet.org

 

 

 

 

Repost 0
Publié par Djamal - dans Evènements
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 12:38

 

Si on se balade en février, peux t'on voir dans les plaines Briardes des oiseaux, des lièvres, bref la vie animale quoi ?

Une fois n'est pas coutume, je vous présente les photos natures de ma promenade et pas un thème particulier. Ce matin, le soleil était de sortie et bien qu'encore en hiver, de toute part, le printemps se manifeste. Il suffit d'aller de promener en forêt de Fontainebleau ou des les plaines environnantes de la Brie pour s'en rendre compte.

Les chants de séduction commence dans les champs avec les alouettes qui s'emparent de l'espace pour étaler leur performance vocale et sportif. Figurez-vous, qu'elles décollent du sol dans un angle supérieur à 45° et chantent en même temps. Donc, elles envoient leur trille bien reconnaissable tout en s'élèvent du sol. L'alouette des champs et plus grand qu'un moineau, avec des ailes plus larges, et une petite huppe sur la tête. Le chant de l'alouette des champs est reconnaissable, écoutez le. La photo présentée est en contre jour, mais détaille bien l'aspect de l'oiseau.

 

alouette des champs Alouette de champs chantant en vol

 

En ce moment se joue, dans les champs désertés des chasseurs, la parade 'nuptiale' des lièvres. On les voit en groupe, se courir les uns après les autres. Chacun essaie de faire bonne impression devant la femelle qui guette les joutes.Voilà, ce que cela peut donner...

 

lievre_IMG_5654.JPG

Mais il est ou, mais il est ou ?

couple de lievres

Couple de lièvres

 

Plus loin, sur cette route déserte je vois des faisans de cochilde (chant du mâle faisan, hihih) picorant au sol. Les mâles sont magnifiques quand le soleil les éclairent. J'en isole un à l'objectif et clac, l'image est dans la boite...Vous voulez voir ?

 

faisan de cochilde

Faisan de cochilde mâle

 

Comme le calme revient sur mon lieu d'affût, je décide de me déplacer vers un endroit plus humide en bord de Seine. Là, un groupe de mésanges à longue queue me fait l'honneur de se laisser approcher à moins de 3 mètres, quel bonheur !

 

mesange à longue-queue

Mésange à longue queue

mesange à longue-queue

 

Je terminerai avec une découverte en ce qui me concerne. j'ai entendu un sifflet puissant (chant du bouvreuil) dans le sous-bois que je longeais. Je n'ai pas réussi à identifier cet oiseau. En suivant le son, je suis arrivé à cette conclusion en photo. Il s'agissait d'un bouvreuil pivoine mâle en plein chant nuptial. La photo est mauvaise, mais comme c'est la première fois, je la partage avec vous.

 

bouvreuil-pivoine-male_IMG_5910.JPG

Bouvreuil pivoine mâle

Repost 0
Publié par Djamal - dans Evènements
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 12:00

 

En dix ans, 1060 nouvelles espèces ont été découverte en Nouvelle-Guinée selon l'organisation WWF. La terre Papou est riche d'une diversité encore à découvrir. C'est ainsi qu'on y a découvert une variante du Varanus Macraei espèce de varan couleur bleu turquoise. 

Varanus Macraei

 

Dans ce prodigieux inventaire, on peut citer l'escargot fluorescent ou un marsupial aux yeux bleus.

 

Escargot fluorescent

 

L''une des découvertes marquantes est celle d'un dauphin à la tête arrondie vivant près des embouchures de rivières dans les eaux peu profondes. Il y a aussi le cas d'un serpent aveugle de petite taille (environ 12 cm), ne pouvant mordre, n'ayant pas de venin.

 

Ce qui étonne est la richesse de la Nouvelle-Guinée alors que son territoire ne couvre que 0,5% de la surface de la terre. Malgré cela, elle regroupe 8% des espèces répertoriées dans le monde !

 

http://www.lexpress.fr/pictures/266/136467_une-nouvelle-espece-de-grenouille-decouverte-en-nouvelle-guinee-litoria-dux.jpg

 

Informations extraites des quotidiens Direct Matin & L'express.

 

La conclusion de l'article de L'Express dit ceci, je cite " Malgré l'excitation liée à ces découvertes, le WWF met en garde contre les graves menaces liées à l'accroissement des activités humaines, qui détruisent l'écosystème à "un rythme alarmant".

Très riche en matières premières, la Nouvelle-Guinée est en effet victime de la déforestation, légale ou non, pour le développement de mines, de plantations, notamment de palmiers à huile, et la construction de routes.

"Ces menaces environnementales sont exacerbées par le changement climatique qui augmente le nombre de feux de forêts et de savanes, l'érosion, et l'afflux d'eau de mer dans les zones d'habitats côtières", souligne le WWF".

Repost 0
Publié par Djamal - dans Evènements
commenter cet article
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 07:45

 

Ici et là s'active la vie animale et végétale. Ici, une pousse spectaculaire de la jacinthe des bois tapissant un sous bois d'un drap bleu au senteur parfumé. Là une activité débordante des oiseaux résidants (rouge gorge, pinson, merle, mésanges) qui ne perdent pas de temps dans les préparatifs de reproduction. Un coup d'aile pour repérer un site de ponte, un autre pour chanter pour le marquage du territoire, encore un autre pour amener les matériaux de constructions propices à l'élaboration d'un nid douillet pour élever sa couvée.

Chaque instant du printemps une vie s'active pour agrandir sa famille, pour perpétuer l'espèce. Chaque heure qui passe rend notre  forêt de Fontainebleau plus jolie. Les arbres se couvrent d'un vêtement vert tendre, recouvrant ainsi le toit de la forêt. Les landes et autres endroits sableux allument notre regard avec de magnifiques anémones puisatiles aux couleurs violettes et oranges. Je n'oublierai pas aussi nos grands voyageurs à plumes qui sont  parvenus jusqu'à chez nous. Ils méritent notre plus grand respect. Ces migrateurs au long court comme, l'hirondelle, le martinet, le loriot, le rossignol, le guêpier, le faucon hobereau, le circaète sont les symboles du renouveau de ce printemps tant attendu.

Amis naturalistes, photographes, promeneurs, grimpeurs, sportifs quand vous irez en forêt de Fontainebleau, pensez à tous ces efforts réalisés pour juste être parmi nous à donner vie à ce lieu que nous aimons. Respectons les en ne détruisant pas leurs efforts de nidification, en n'arrachant pas les fleurs protégés par la loi, en ne laissant pas nos déchets mais en les emmenant. Si toutes ces consignes sont respectées, ce sera un peu de nous même que nous laisserons aux générations futurs.

 

Pour illustrer cet article, quelques photos montrant que le printemps est là.

 

Pinson femelle

Femelle pinson préparant le nid

 

Rouge queue

Rouge queue chantant

 

Anémones puisatiles

Anémone puisatiles dans la lande de Fontainebleau

Repost 0
Publié par Djamal - dans Evènements
commenter cet article

Présentation

  • : Forêt de Fontainebleau - La Nature dans tous ses états
  • Forêt de Fontainebleau - La Nature dans tous ses états
  • : Tous les secrets de la Forêt de Fontainebleau, découvrez la forêt sauvage et les lieux remarquables de Fontainebleau. Blog photos nature sur les oiseaux, insectes, mammifères, reptiles, batraciens, amphibiens, flore de la forêt de Fontainebleau.
  • Contact

Recherche

Catégories