Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 18:44

Vous souhaitez orienter l'agencement de votre jardin pour accueillir oiseaux et mammifères ? Vous disposez  de 40 à 100 m² pour faire quelques plantations ? Si vous avez la fibre écolo et que vous sentez prêt à faire quelques aménagements, je vais vous proposer quelques conseils nature.

 

Désherber sans produit chimiques

Histoire de dépolluer votre pelouse, laissez pousser les mauvaises herbes. Ah, quel horreur penseront certains !!! Désherber à la main si des plantations le nécessite comme un pied de groseillier ou un cassis. Au passage, savez-vous que les particuliers sont de gros consommateurs de produits phytosanitaires. Le problème est que nous polluons nos sols et que nous les rendons stériles de toutes vies. Quand cela est vraiment nécessaire, l'usage de produits 'vert' à base d'éléments naturels seront à privilégier. Pour ma part, cela fait des années que je n'en utilise plus.

Mon engrais est issu du compostage. Le problème n'est pas tant la présence de 'mauvaises herbes' mais plutôt pourquoi la garder et la canaliser. Si vous avez la fibre écolo, je suis sur que vous trouverez la réponse ce problème.

 

Planter des espèces d'arbres et de plantes sauvages

Au lieu d'aller courir chez un pépiniériste pour mettre des espèces plus ou moins exotique, il y a moyen de trouver un compromis. On trouve de plus en plus dans les jardineries des essences d'arbres locales, des espèces de plantes qui sont issus du milieu sauvage. Renseignez vous auprès de vendeurs. Personnellement, j'ai semé du gaillet et de l'origan sauvage. Les papillons sont nombreux l'été à venir se restaurer sur l'origan. Quand au gaillet, il sert de nourriture aux chenilles du sphinx de la vigne et du moro sphinx qui vient annuellement pondre sur ces plans. 

Jetez un coup d'oeil sur ces sites web : Cultiver des plantes sauvages - Quelques graines à planter


 

Créez des zones de biodiversité dans votre jardin

Maintenant que l'herbe 'folle' pousse et qu'elle a atteint 15 cm,  vous pouvez passer la tondeuse. Mais attention, pas n'importe ou !  L'originalité serait de prévoir un tracé tondu sur lequel vous pourrez circuler librement pour profiter de cet aménagement. Vous créerez ainsi des îlots d'herbes hautes avec des passages de promenades qui les sillonnent. Vous laisserez les zones d'herbes non tondues vivre leur vie.

 

Pourquoi me direz-vous ?

 

Ces parcelles libres créeront des zones de biodiversité ou insectes, papillons, coléoptères organiseront leur vie en toute quiétude. Les pâquerettes fleuriront, les abeilles feront leur besogne. En se documentant sur les plantes sauvages de notre région, il vous sera peut être possible d'aménager cette partie sauvage pour accueillir certains papillons l'été.

 

C'est comme cela, que chaque année j'ai des hérissons qui profite de zone nature mise à leur disposition. Ils y trouvent des limaces, des escargots, des sauterelles, des baies, des lombrics (près du composteur). Du coup, la régulation de micro faune se fait sans intervention de ma part.

 

Je vous recommande ce site de référence sur la protection des papillons et l'aménagement de son jardin en zone de biodiversité.

 

Installer une mini mare

Il existe dans les jardineries, des bassins préformés qui permettent à moindre coût d'avoir un petit bassin d'eau. Alors, posons nous la question de savoir qu'est ce qu'on en fera ? Dans l'optique d'une zone de biodiversité devant sa fenêtre, je vous conseillerais de ne surtout pas y mettre de poissons. La raison est que si des crapauds, grenouilles, tritons ou salamandres repèrent cette zone humide, ils en profiteront pour se reproduire. Le problème est que les poissons se nourriront des petits amphibiens frétillants. Les poissons grossiront mais pas la population de crapauds et consorts. Je vous raconte ça car c'est une histoire vécue.

Quand vous installerez votre mare, je vous conseille d'aller inspecter les mares sauvages de votre région pour voir quelle végétation pousse. Préférez une plantation d'herbier aquatique sauvage car mieux adapté aux conditions météo. A mon sens, ce serait une erreur de gestion d'y mettre des plantes aquatiques de jardinerie.

Tout autour du bassin, laisser 50 à 60 cm d'herbes non tondues. Cette espace de vie constituera une zone de refuge pour les petits animaux comme la musaraigne, les grenouilles. Prévoyez des petites caches au niveau du sol avec des pot de fleurs couper en deux et mis à plat.

Avec le temps, la vie autour de la mare va s'organiser. Libellule, insectes aquatiques, crapauds vont coloniser ce nouveau milieu. Les oiseaux viendront boire et vous fixerez une population de volatiles qui trouveront le gîte et le couvert.

J'ai oublié de vous dire, que je n'ai installé ni pompe, ni système électrique pour faire fonctionner mon bassin. L'automne, je passe mon épuisette pour ramasser les feuilles. j'en laisse un minimum pour que les escargots d'eau puissent manger un peu. Mais tous les deux ans, je nettoie en triant la végétation à supprimer pour éviter l'étouffement du milieu aquatique. Je vous invite à lire cette brochure sur l' aménagement d'une mare.

 

Attention : Lors de l'installation d'une mare, il convient de penser à la sécurité des enfants qui pourraient se rendre seul dans le jardin. Personnellement,  j'avais mis un grillage tout autour avec un petit portillon pour éviter l'accident.

 

Accrochez des nichoirs

Quel bonheur de voir des parents s'activer à nourrir leur niché !  Cette année encore, mon nichoir est occupé par un couple de mésanges charbonnières. Le nichoir est en bois imputrescible et ne prend pas l'eau lors de fortes pluies. Pour inciter les oiseaux à le visiter, j'ai placé de la mousse à l'entrée du trou au début du printemps. Il n'a pas fallut 30 min avant qu'un premier oiseau ne se présente pour aller inspecter cette cavité.

En fonction de la taille du nichoir, de sa hauteur, du diamètre du trou, de la forme, vous attirerez différentes espèces d'oiseaux.

 

Fort de ces quelques conseils orientés vers la protection de la faune sauvage de nos jardins, j'espère que ces quelques pistes vous aideront à repenser votre jardin pour la biodiviersité.

 

 

Repost 0
Publié par Djamal - dans Milieux
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 18:23

 

Pour clôturer cet hiver, je vous propose les dernières glaces qui ont emprisonné provisoirement l'éveil de la vie qui va s'emparer des mares et étangs de la forêt de Fontainebleau. La dernière gelée de dimanche dernier a créé des motifs surprenant à la surface des mares de platières. Devant cette poésie discrète de lignes qui se coupent, j'ai décidé de les saisir afin de vous montrer ce qu'est capable de réaliser le vent, le froid, l'eau et la magie des lieux.

 

gelée sur mare de platière

Mare de platière gelée

motifs sur mare gelée en forêt de Fontainebleau

 

Etes-vous comme moi en regardant cette structure ? Comment ces lignes se sont formées ?

Repost 0
Publié par Djamal - dans Milieux
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 14:12

 

Située au nord-ouest du  massif forestier de Fontainebleau, la mare aux évées est une grande mare atypique. Ronde et au milieu de canaux construits de mains d'homme à un autre siècle, elle offre des sentiers de promenades disposés en étoiles à plusieurs branches à partir du plan d'eau. Ajoutez un chemin circulaire et vous aurez la topologie du terrain autour de la mare aux évées.

 

Si vous ne connaissez pas ce lieu, sachez qu'il est fréquenté par des promeneurs, cueilleurs de champignons, adeptes du VTT, du jogging et autres naturalistes. La mare aux évées est de grande taille, environ 30 à 40 mètres de diamètres. Quelques touffes de roseaux poussent, mais globalement peu de végétation obstrue la vue à la mare.

 

Entouré de hêtraies et gros chênes, vous pouvez apercevoir et entendre le pic vert, noir, épeiche. Un cohorte d' oiseaux viennent s'abreuver lors de moment de tranquillité. Le héron passe de temps en temps le matin de bonne heure. Les canards cols verts ne sont pas en restent car on peut fréquemment les croiser dans ce milieux forestier. 

 

Ce milieu humide abrite aussi crapauds communs, grenouilles rousses, tritions et quelques libellules.

 

Chevreuils et biches peuvent être aperçus ici et là au gré des saisons. Ils sont relativement discret et fuient le bruit des promeneurs avec ou sans chien. D'ailleurs, il m'arrive de croiser des personnes ne tenant pas leur chien en laisse. Les laissant divaguer sur le chemin, j'ai croisé de gros chien (doberman ou berger allemand) qui ont échappé à la vigilance de leur maître, ce qui est dangereux et angoissant pour le promeneur. Alors un petit rappel, en forêt, les chiens doivent être tenu en laisse, c'est la règle.

 

Voilà à quoi ressemble la mare aux évées, une des plus grandes mares de la forêt de Fontainebleau.

 

Mare aux évées en panoramique

La mare aux évées - mares de la forêt de fontainebleau

Repost 0
Publié par Djamal - dans Milieux
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 06:30

Avec l'arrivée de la douceur, la vie de la platière de Coquibus (forêt de Fontainebleau) s'éveille doucement des torpeurs de l'hiver. Balayé par les vents, ce plateau accueille une mare qui maintient la vie animale. Paysage de landes ou la bruyère est reine, se partageant parfois l'espace avec la callune, la platière de Coquibus est un biotope à part. Mais là, n'est pas le sujet de l'article ! Je poste une photo panoramique de la mare qui sous le soleil donne des airs de vacances à ma dernière promenade. La chouette était de sortie, ainsi que des lézards qui profitaient des premiers rayons de soleil de l'année 2010.

panoramique_mare_coquibus.jpg
Mare de platière à Coquibus (Mars 2010)

Si vous comptez vous y rendre pour découvrir ce lieu unique, il y a certaines règles à respecter. Je vous invite à jeter un coup d'oeil sur le panneau ci-dessous.

avertissement.JPG
Repost 0
Publié par Djamal - dans Milieux
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 08:46
mare aux cerfs
En cette fin d'hiver, mars 2010, je fais un constat affligeant ! La mare aux cerfs en forêt de Fontainebleau se meurt....
Le niveau de l'eau a baissé de 90 % en 2 ans et demi. J'ai connu cette mare remplie d'une eau sombre, d'un noir profond. Poissons (perche soleil) et autres bestioles se donnaient rendez-vous dans ce petit bassin. Aujourd'hui, le simple filet d'eau tiendra t'il suffisamment longtemps pour permettre la reproduction des batraciens, jusqu'à la sortie des crapelets et autres petits sauteurs. Je vous livre ma dernière photo datant de début mars 2010.

D'après vous, à quoi est dû le bas niveau des eaux ?

Sécheresse répétitive, pluviosité moins abondantes ?

Quand est il, nous attendons votre analyse de la situation et  qui sait, peut être des solutions à proposer à l'ONF !



Repost 0
Publié par Djamal - dans Milieux
commenter cet article

Présentation

  • : Forêt de Fontainebleau - La Nature dans tous ses états
  • Forêt de Fontainebleau - La Nature dans tous ses états
  • : Tous les secrets de la Forêt de Fontainebleau, découvrez la forêt sauvage et les lieux remarquables de Fontainebleau. Blog photos nature sur les oiseaux, insectes, mammifères, reptiles, batraciens, amphibiens, flore de la forêt de Fontainebleau.
  • Contact

Recherche

Catégories