Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 07:40

 

Quand les beaux jours reviennent avec une certaine douceur des températures, arrivent aussi les martinets noirs. En levant la tête, nous les voyons en ville crier en fin de journée au mois de juin. Ils se poursuivent à grande allure en effectuant des virages à faire pâlir n'importe quel conducteur de rallye. Chaque année, quand le les vois accomplir ce ballet aérien, je ne peux m'empêcher d'admirer avec respect cette créature ailée. Le martinet noir n'est pas aussi coloré qu'un loriot. Le martinet noir ne se pose pas dans nos jardins pour se laisser contempler comme un merle noir. Non, cet oiseau est d'ailleurs d'une autre trempe, celle des 'seigneurs du ciel'. On n'y prête pas attention, on les voit juste comme des indicateurs de saison, au même titre que les hirondelles. D'ailleurs, faite un test auprès d'un membre de votre famille. Demandez leur de vous dire à quoi ressemble un martinet noir et sa différence avec une hirondelle ? Vous verrez bien que peu connaisse le martinet....

 

Au jeu des questions sur le genre d'oiseau que j'aimerais être si j'en avais la possibilité, je crois que je choisirais le martinet noir.  Alors pourquoi me direz-vous ?

 

Ces oiseaux ont des caractéristiques uniques, voyez par vous même :

 

Taille : 16 à 17 cm de long

Envergure : 42 à 48 cm (son envergure est de 3 fois sa longueur. Les plumes de ses ailes sont très rigides ce qui lui permet des changements de cap très rapide. La courbe de ces ailes évoque une faucille.)

Durée de vie : + de 20 ans (exceptionnel pour un oiseau de taille modeste)

 

Saviez-vous que le martinet noir ne se pose que pour nicher ? Le reste de l'année, il le passe en vol 24 heures sur 24.

 

Qu'est ce que cela implique ?

 

Le martinet noir ne se pose, ni pour dormir, ni pour s'accoupler, ni pour se reposer. Oui, vous avez bien lu, il passe sa vie en l'air à voler, accomplissant des centaines de kilomètres par jour sans fatigue apparente. Son sang est riche en globule rouge ce qui alimente en oxygène ce coeur d'athlète exceptionnel. Pour dormir, il se regroupe en bandes bruyantes cherchant des courants thermiques pour monter au dessus de 1500 mètres. Durant la nuit, un vol régulier assura son maintien en l'air. Un peu comme le cerveau du dauphin qui d'un hémisphère gère la nage avec prise d'aire à intervalles réguliers et de l'autre se repose, voilà comment se débrouille le martinet noir en vol. Je me suis toujours demandé, comment ils arrivaient à connaitre leur position après une nuit à voler, après avoir voler des centaines de kilomètres.

 

Si un spécialiste de la question me lisait, je serais ravi d'avoir une réponse...

 

Quand arrive la reproduction, le martinet noir exécute une figure de style en agrippant son partenaire en vol se plaçant face à face. L'un vol normalement, l'autre en dessous est sur le dos et lui fait face. Autrement dit le partenaire vole sur le dos, ouah ils sont terribles !!! Une fois l'élevage effectué, les jeunes s'envoleront seuls vers leur lieu d'hivernage. A ce moment de leur vie, ils passeront plus de 2 ans sans jamais se poser. Même en écrivant ces lignes, je n'arrive pas à m'imaginer la somme d'efforts que cela représente pour cet oiseau, c'est extraordinaire.

 

Une autre particularité du martinet noir et sa rapidité. Il est considéré comme l'un des oiseaux le plus rapide au monde dans presque tous les pays. Capable de voler à 140 à 150 km/h, ses gros yeux globuleux détectent les micro insectes qu'il gobera le bec grand ouvert. Certains disent qu'il est capable de reconnaître plusieurs centaines d'arthropodes et sélectionner ceux qu'il consommera. Lors de sa nidification, les adultes conservent les prises dans une poche au niveau de la gorge. Quand une quantité suffisante est attrapée, ils rentrent restituer cette nourriture aux jeunes. Sur les 2 photos que je vous propose, on voit la gorge claire et la boule que forme le stockage de nourriture.

 

Une fois l'été passé, discrètement et un à un, ils s'éclipseront de nos cieux pour aller rejoindre leurs lieux de séjour  sous l'équateur africain. Ils feront le plein d'énergie et attendront avec patience la prochaine saison qui marquera leur  départ vers l'Europe, accomplissant un voyage de 6 à 8 milles kilomètres. Et un beau jour au printemps, lors de soirées chaudes, vous entendrez la sarabande des martinets noirs. Leur joie de vivre et leur vitalité vous rappelleront qu'ils font partie du cycle de la vie, qu'ils méritent respect et protection.

 

J'espère que cet article sur le martinet noir vous apportera une autre vision sur ce Seigneur du ciel.

Pour avoir des renseignements complémentaires, je vous conseille cet autre article sur le martinet noir.

 

http://img36.imageshack.us/img36/5297/martinetnoirimg3305.jpg

Martinet noir

 

Pour prendre en photo le martinet, il faut tout d'abord trouver un lieu ou il chasse à raz du sol, sinon c'est mission impossible. Ces 2 clichés ont été pris sur les Causses Héraultaise au dessus d'une lavogne. Même dans ces conditions favorables, il faut beaucoup de lumière pour avoir une vitesse d'obturation élevée et appliquer une correction de +1 IL pour avoir le détail du plumage. Pour le reste, honnêtement c'est la chance...ils volent à la vitesse du son !

 

http://img827.imageshack.us/img827/3237/martinetnoirimg3306.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Djamal - dans Oiseaux
commenter cet article

commentaires

lancelot 01/08/2015 22:06

Très belles photos !! J'ai recueilli moi-même un petit martinet le 10/7/15. Il approche des 40gr (balance non au gr. près). Cependant il était tombé sur le coté droit et son aile droite est moins développée que la gauche (qui elle, semble dépasser maintenant 2cm le bout de la queue). En conséquence je m'inquiète de savoir s'il pourra bien prendre son envol.... Il se muscle en faisant des battements d'ailes et de queue dans son grand carton. Il mange de bon appétit ! Quel merveilleux compagnon ! vif, intelligent. Plus agité le soir que dans la journée.
PS : je lui fais entendre le cri des martinets sur mon ordi. et il regarde bien du coté de l'écran ...!
Cordialement.
Béa.

valerie 26/07/2015 20:38

nous avons receuillis il y a quinze jours un petit martinet nous aussi nous lui donnons a manger et a boire, il se porte a merveille! mais nous ne savons determiner son age! a partir de quel moment pourras t il prendre son envol? en tout cas tres beau site et magnifique photos!

lancelot 01/08/2015 15:36

Très belles photos !! J'ai recueilli moi-même un petit martinet le 10/7/15. Il approche des 40gr (balance non au gr. près). Cependant il était tombé sur le coté droit et son aile droite est moins développée que la gauche (qui elle, semble dépasser maintenant 2cm le bout de la queue). En conséquence je m'inquiète de savoir s'il pourra bien prendre son envol.... Il se muscle en faisant des battements d'ailes et de queue dans son grand carton. Il mange de bon appétit ! Quel merveilleux compagnon ! vif, intelligent. Plus agité le soir que dans la journée.
PS : je lui fais entendre le cri des martinets sur mon ordi. et il regarde bien du coté de l'écran ...!
Cordialement.
Béa.

Djamal 27/07/2015 13:30

Bonjour Valérie, Si le jeune est plumé et ressemble à un adulte, il manifestera à un moment donné l'envie de prendre les airs. Il battra des ailes sans pouvoir s'envoler. Peut-être ce moment sera le bon pour l'aider à décoller car ces pattes sont trop petites pour qu'il s'envole à partir du sol...
En tout cas, bon travail félicitation Valérie !!! ;-)

Didier 22/07/2015 17:30

Magnifique exposé! Je suis à mon 3ème martinet noir en nourrissage étant donne les grosses chaleurs actuel en Alsace ....il se porte à merveille et se développe a une allure folle.... Un vrai futur seigneur du ciel.

Djamal 22/07/2015 19:33

Merci Didier pour votre compliment ! Bon courage pour l'envol des martinets, bravo...

de zerbi 29/06/2014 17:36

Article extrêmement sympa et passionné, merci, mais bon sang que de fautes d'orthographe, vous n'avez pas une personne capable de vous corriger autour de vous ? ça gâte la lecture. Sinon bravo

Djamal 19/07/2014 07:26

Merci Bertrand !!! ;-)

Bertrand 18/07/2014 22:27

Merci pour votre texte sur ce magnifique seigneur des airs.Je suis un fan du martinet et moi aussi je voudrai bien me réincarner sous sa forme.
Respect et admiration pour lui!
Bertrand

Djamal 29/06/2014 20:21

Merci pour votre passage et votre remarque justifiée ! Correction en cours...

frey 13/06/2014 23:13

j'admir tous les soir ces fameux martinets !! spectacle grandiose !!son et lumière !! merci de votre commentaire

Djamal 14/06/2014 08:29

Merci Frey pour votre témoignage sur cet oiseau d'exception.
@ Bientôt

Présentation

  • : Forêt de Fontainebleau - La Nature dans tous ses états
  • Forêt de Fontainebleau - La Nature dans tous ses états
  • : Tous les secrets de la Forêt de Fontainebleau, découvrez la forêt sauvage et les lieux remarquables de Fontainebleau. Blog photos nature sur les oiseaux, insectes, mammifères, reptiles, batraciens, amphibiens, flore de la forêt de Fontainebleau.
  • Contact

Recherche

Catégories